École de Simulation de Combat Aérien - DCS World
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Sortie Nike : les nouvelles baskets Air Max Plus
Voir le deal
169.99 €

Aller en bas
RedFang
RedFang
Pilote de la 8e Escadre
Pilote de la 8e Escadre
  Membre du conseil de surveillance
Localisation : MOUGINS
Messages : 234
SéparateurSéparateur

Hoser acte V - 2 F14 vs 2 F15 Empty Hoser acte V - 2 F14 vs 2 F15

Mer 21 Oct - 19:39
Dogfight entre deux F-14 et deux F-15 :

Et ça, c’est pas des conneries !

Vers la fin de AIM/ACE VAL, l’ambiance avait pas mal chauffé entre les pilotes d’Eagle et ceux des Turkey.

Après les dogfights de haute volée qui opposaient chaque jour les Tomcats et Eagles de la Blue Force aux F5Es, les pilotes se retrouvaient souvent au bar de la base de Nellis. Les conversations entre les gars de la Navy et ceux de l’Air Force y étaient inévitablement saupoudrées de challenges plus ou moins sérieux, et de sous-entendus plus ou moins moqueurs quant aux capacités des pilotes rivaux. Comme la hiérarchie de l’Air Force avait formellement interdit aux conducteurs de F-15 de ne serait-ce que penser à croiser le fer avec les Tomcats (sous peine de cour martiale, d’être expédié à Hong Kong pour piloter des avions cargos chargés de merdes de chien en plastique, voire de voir son anniversaire révolu), ces bravades n’avaient jamais été mises à l’épreuve de la réalité.

Ce n’est que quand les sorties de test furent finalement terminées que quelques instructeurs sur F-15 de la 415ème escadrille finirent par mordre à l’hameçon. “Turk” Pentecost et moi-même étions leurs adversaires. Turk était loin d’être aussi sûr de lui, arrogant ou turbulent que D-Hose, mais il était tout aussi agressif, malin, sournois, et absolument aussi bon pilote.

Nous nous mîmes d’accord sur la stratégie : une formation très large, avec une séparation d’altitude de 10000 pieds entre nos F-14, et une identification radar de l’ennemi à 25 milles nautiques par Bill “Hill Billy” Hill et “Fearless” Frank Schumacher. Les missiles radar et thermiques tirés avant le merge ne comptaient pas. Après le merge, c’était au canon uniquement. La formation relâchée permettrait à Turk et D-Hose de séparer l’engagement en deux combats un contre un, avec un Turkey au-dessus, l’autre en bas, et beaucoup de séparation latérale.

Alors que leur Tomcat se rapprochaient de la zone de combat, Hill Billy et D-Hose, confiants, visualisaient déjà leur Eagle virtuellement abattu au canon à 250 pieds de distance. A la radio :

  • D-Hose : “Où es-tu Turk ?”
  • Fearless : “Juste au-dessus de toi Hoser.”
  • D-Hose : “On a deux contacts ! Qui passe devant ?”
  • Turk (modérément vexé) : “A ton avis ?”
    Les deux Eagles furent abattus, “Knock it off” annoncé sur la fréquence, et les Tomcats sont rentrés à la base, couronnant l’action par un break à Nellis à 500 nœuds, 6.5 g, une demi-seconde… Notre salut et marque de respect à l’excellent personnel de maintenance de la VX-4.
    Je savais que la pellicule de la caméra-canon de mon Tomcat serait détruite par le labo photo de Nellis. Elle fut donc discrètement envoyée à une connaissance chez Grumman, où elle put être développée.


Environ un mois plus tard, le 6 décembre, le général Knight nous rendit une visite tonitruante. Accompagné de deux officiers béni-oui-oui, il exigea de savoir “qui et où sont Hoser et Turk ?”. Falcon (J.W. Taylor), OinC, se leva pour demander comment il pouvait aider. Le général répondit :
-“Vos champions de pilotes de chasse n’ont pas la moindre idée d’à quel point leurs bouffonneries impactent d’importantes décisions politiques !”
Et comme le général Knight nous l’expliqua alors, il s’avère qu’à l’époque, le Japon avait un engagement d’achat pour vingt-et-un F-15, mais qu’un article dans le magazine Aviation Week avait évoqué que le F-14 lui était supérieur. Avec une photo issue d’un film de caméra canon pour appuyer ces informations. Le Japon réfléchissait à présent à acheter des F-14 à la place.

Le général précisa à J.W. qu’il voulait toutes les copies du film, les cassettes TVSU/VCR, et les enregistrements audio, sur son bureau avant 0900 le lendemain. Il était évidemment très remonté en arrivant à Nellis, mais devant l’attitude contrite et humble adoptée par Turk et D-Hose, il considéra sa mission accomplie. Bien entendu, D-Hose et Turk n’avaient aucune envie de mettre la communauté des F-15 dans l’embarras, et ils ne parlèrent plus jamais de cet incident… Jusqu’à aujourd’hui !

Encore quelques mois plus tard, de retour à la VX-4, D-Hose demanda à J.W. :

  • “Hé Falcon, je sais que tu t’es gardé une copie de cette pellicule 16mm. Alors, elle est où ?”
    J.W. disparu un instant, et revint avec le film que j’ai maintenant à la main.


L’une des photos affichées dans ma “war room” est une image extraite d’un film 16 mm de caméra canon. On y voit un F-15 au travers du HUD d’un F-14, verrouillé radar, à une distance de 250 pieds, vitesse relative zéro, collimateur sur le casque du pilote, canon sélectionné, pas de X sur le G, c’est-à-dire Master Arm ON, détente à moitié engagée (ce qui active la caméra et ouvre les portes de ventilation des gaz canon), et avec… zéro obus restants… ce qui est une bonne chose !

Vous comprendrez mieux sa phrase “il faut s’approcher et viser le canopy, car si tu ne tues pas le pilote, il reviendra pour te tuer, toi” en regardant le réticule canon sur le F15…

Photo : Capture d’image du gunkill réalisé par le F-14 sur le F-15, à 250 ft.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Montag aime ce message

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum